SOIN UNIVERSEL universoins.fr
SOIN UNIVERSEL    universoins.fr

Soin Universel :

 

en région parisienne :

soins et massages

soin énergétique universel

polarité

massages régénérant, relaxant, dynamisant

relaxation coréenne

harmonisation lymphatique

accompagnement psycho-corporel

 

en France

organisation de stages et d’ateliers

en énergétique, en massages, et en mouvement dansé

 

En bref :

Dominique Feniès

énergéticien

praticien de bien-être

formateur en Soin énergétique universel

 

a suivi les enseignements et reçu les certifications de

Véronique Fouquet, ostéopathe (polarité)

Virginie Boyer, Centre A-Zen-Day (relaxation coréenne)

Céline Vlaminck (massage californien)

Bernard Chaumeil (Bio Psycho Synergie)

Sandra Rouyer et Bernard Chaumeil (harmonisation lymphatique)

 

a reçu les enseignements de

Valérie Le Huche (tai-chi)

Caroline Lagouge-Chaussavoine et Jean-François Lefort (danse contemporaine)

Catherine Duteriez (Qi Gong des 24 énergies)

 

 

et se perfectionne dans le domaine du massage et des soins énergétiques depuis de nombreuses années

 

Il est sous statut de micro-entrepreneur.

BLOG

Un article à découvrir tous les mois, enfin...presque !

 

Comment (bien) recevoir un massage

mars 2016 / DF - post n°3

 

A priori, le massage s’adresse à tous, femmes, hommes, et à tous les âges, depuis les bébés (il existe des formations spécialisées, ou bien il suffit d’être une maman ou un papa ordinaire !) aux personnes âgées…

Et pourtant… tout le monde n’est pas disposé à recevoir un massage… Tout dépend profondément de chacun, du rapport que l’on a avec notre corps, avec la pudeur, avec la peau, avec le contact et la sensibilité ! Ce qui peut changer à différentes périodes de notre vie.

 

Le sens du toucher

Le rapport au toucher découle de nos ressentis profonds, liés à notre enfance, à notre éducation, à notre culture…

Le toucher est sans doute le premier sens à avoir participé à notre mise au monde, il fonde notre construction identitaire, est indispensable pour créer des liens avec le monde sensible, tangible. Une fois adulte, nous risquons pourtant de l’oublier, par facilité ou négligence quand tout va bien et que nous sommes plongés dans une vie active épanouissante, dans d’autres cas, par crainte des remises en question qu’il nous conduirait à faire – le toucher, quel miroir impitoyable de nos peurs et de nos désirs… concernant notre vie : notre vie intime, notre vie de travail, notre vie familiale, notre vie sociale, et bien sûr notre santé... La peau, le sens du toucher, nous obligent à entrer en sympathie avec nous-même et avec les autres, à ressentir et à accepter ce que nous sommes… La peau est en lien avec notre capacité à échanger, à recevoir et à donner, les mains sont en ligne directe du cœur.

 

Mon parcours dans le massage

J’ai découvert à 25 ans – et quasi en même temps -  le tai chi et la polarité (qui m’ont apporté la compréhension du fonctionnement énergétique du corps, l’ancrage), la danse (qui a facilité en moi la libération du mouvement, et du regard des autres…) et bien sûr les massages.

Ces derniers (régénérant, californien, lymphatique, ayurvédique, coréen, etc.) ont affiné mon propre ressenti corporel : dans un massage, il faut en effet savoir doser rythme et profondeur, douceur et points d’appuis, légèreté et lenteur. En même temps, ils ont accéléré en moi une empathie qui ne demandait qu’à s’épanouir, envers les êtres humains de tous âges, et les univers associés à chacun. Ils m’ont également permis de mieux comprendre mon fonctionnement corporel et émotionnel.

 

Notre rapport au corps

Oublier son corps, c’est risquer s’abstraire du monde, se retirer dans nos carapaces, nos mentalisations, nos idéalisations, c’est parfois s’en remettre au sport trop intense et à la performance physique pour le dompter ou le contraindre, à la chirurgie quand plus rien ne marche… Alors qu’il suffit souvent de l’écouter, pour que nous puissions intégrer sa sagesse à notre intelligence, et ressentir une unité et une joie véritable, cela quel que soit notre âge. Ainsi, recevoir des massages, c’est écouter son corps, accepter ce qu’il dit de nous, et où nous en sommes avec la vie.

 

Parfois, certains traumatismes (physiques, émotionnels ou psychiques) de l’enfance ou de l’adolescence, en lien avec le corps, peuvent avoir laissé des traces profondes, nous avoir coupé de nos ressentis et de nos émotions pour un temps indéterminé. Les drogues ou les médicaments non appropriés peuvent avoir le même effet inhibiteur. Ressentir serait nous rappeler des souffrances non gérées…, nous préférons alors ne pas risquer souffrir à nouveau…

Pouvoir retrouver la confiance dans la dimension du toucher demande sans nul doute un travail sur soi qui peut être du domaine psychologique ou psychothérapeutique, mais qui doit aussi s’accompagner d’un travail sur le corps et ses mémoires traumatiques : afin de pouvoir enfin recevoir un massage sans a priori, avec bonheur, en retrouvant sérénité et confiance dans l’autre (la masseuse, le masseur) en ayant lâché prise sur nos attentes, en se sentant en totale sécurité afin de pouvoir se relâcher, mentalement, émotionnellement et corporellement.

 

Comment se déroule un massage ?

D’abord, un entretien de quelques minutes est proposé pour que la personne puisse s’exprimer sur son ressenti présent, ses attentes et ses besoins, ses appréhensions.

Une personne souhaitant être massée fait un acte de confiance envers son masseur/ sa masseuse, il convient qu’elle se sente profondément en sécurité.

J’ai personnellement une éthique de respect et de service, et mon souhait est toujours que toute personne soit honorée en temps qu’être de conscience : mes massages conduisent à l’apaisement des émotions, à l’harmonisation du corps, au calme intérieur et à la conscience de Soi, pour un bien-être durable du corps et de l’esprit.

Je n’oblige jamais personne à se déshabiller, chacun détermine la tenue légère à sa convenance, et le massage qui lui correspond. Pour un massage à l’huile, la tenue recommandée est le slip ou maillot de bain.

Il est toujours bien pour le massé qu’il puisse se centrer sur son ressenti. Il peut exprimer ce qu’il préfère pendant le massage (plus doux, plus ferme, plus lent). Je peux alors m’adapter à la demande, mais il est important que je puisse garder un rythme régulier dans mes gestes, garantie d’un véritable apaisement, et que je puisse suivre la forme du massage choisie.

Un temps d’échange final permet à la personne d’exprimer ce qu’elle a ressenti ou vécu

 

Ce qu’un massage de bien-être ne remplace pas - en tout cas dans ma pratique… J

- Recevoir un massage de bien-être ne remplace pas l’absence de mobilité, tout simplement parce que le mouvement (par la danse, la course, la marche…) est vraiment indispensable au corps et à la santé !

- Recevoir un massage de bien-être n’est pas une compensation sexuelle : le massage n’est pas du domaine de l’excitation du corps et du fantasme du mental, c’est même exactement le contraire : il s’adresse à l’ensemble du corps à l’exclusion des zones sexuelles. Le plaisir qu’il procure est de l’ordre du relâchement, de l’apaisement, du corps comme de la psyché !

- Recevoir un massage de bien-être ne dispense pas de pratiquer un travail corporel (par exemple les arts énergétiques internes, tels que yoga, tai chi, qi gong, pour ne citer que les plus connus), ni de pratiquer un sport. Les massages leurs sont extrêmement complémentaires.

 

Massages, les contre-indications :

(source principale : Guillaume Fournel, Maléa Massage)

* en cas de fièvre, ou si vous avez des inflammations (de la peau, des articulations,…)

* si vous êtes blessé, coupé, si vous avez des entorses ou des fractures

*  si vous avez en cours une radiothérapie ou une chimiothérapie, suite à un cancer en phase de traitement. Particulièrement en cas de leucémie ou de cancer de la lymphe, la quasi-totalité des massages ne sont pas conseillés. En effet, il n’est pas souhaitable que des soins de bien-être puissent risquer interférer avec un traitement médical intense. (Il existe bien d’autres techniques pour adoucir les effets secondaires indésirables, et rester proche et présent de la personne souffrante).

* si vous avez des maux de dos importants, notamment une crise de douleurs lombaires

*  Si vous avez une phlébite, le massage est une contre-indication absolue (risque de déplacement de caillot de sang pouvant conduire à une embolie pulmonaire ou cérébrale)

*  Si vous avez d’autres troubles circulatoires (varices, thrombose), les jambes ne doivent pas être massées, de même en cas de problèmes cardiaques.

* Pour les femmes enceintes, il n’est pas souhaitable de faire masser votre région abdominale

* Si vous avez des maladies relatives au squelette (ostéoporose,…)

 

                         Un texte de Dominique Fenies

Si vous souhaitez utiliser ou transmettre ce texte, merci d’en citer la source, et de le reproduire dans sa totalité, merci.

Pyramide, photo de Dominique

Recevoir un soin énergétique

Avril 2015 / DF - post n°2

 

Après un entretien, la personne consultante, habillée, est allongée sur la table de soin. Par de petites pressions ou impositions des mains, le système énergétique de la personne est harmonisé, équilibré, dénoué, libéré de ses mémoires de souffrance, remis en circulation. Des protocoles sur la dissipation des mémoires cellulaires, des prises de conscience sur l’influence des croyances, des pensées et des émotions sur la santé, un travail avec les énergies de lumière et de couleur, renforcent de beaucoup la force de ce soin. En fin de séance, un diagnostic énergétique (strictement non médical) est effectué par le praticien, à partir duquel des recommandations d’exercices appropriés (ancrage, visualisation, circulation du chi) peuvent être communiquées.

 

à qui s’adressent les séances de Soin énergétique Universel ?

A tous sans exception, pour tous âges à partir de 3 ans. Les enfants et adolescents sont les bienvenus en présence, pendant la séance, d’un de leurs parents.

 

Il est conseillé de recevoir en Soin énergétique Universel pour les problèmes suivants :

mal-être général, stress, déconcentration, désordres affectifs, insomnies, mauvaise circulation, douleurs chroniques, mauvaises cicatrisations, migraines, maux de ventre, etc., mais aussi pour se remettre en forme après une opération ou une chimiothérapie, après un choc émotionnel, avant ou après un examen.

 

Le Soin énergétique Universel polarisant est à éviter pour :

- des personnes souffrant de fractures non soignées, de leucémies

et déconseillé pour :

- des personnes sous traitement médical lourds du fait que la réaction du corps au soin peut en être compromise

 

Combien de temps dure une séance ?

Une heure et quart avec l’accompagnement (trois quart d’heure pour la pratique).

 

Combien de séances sont nécessaires pour constater une amélioration ?

Le plus souvent 3 séances, à distance de 7 jours, sont en général nécessaires pour que de nouveaux paradigmes énergétiques puissent perdurer, en fonction des perturbations ou des dysfonctionnements énergétiques propres à chacun.

Ensuite, une ou deux visites d’entretien par an peuvent être planifiées, idéalement une consultation pour chaque changement de saison.

Pour les problèmes de fonds, chroniques, reliés au passé, à la généalogie, ou liés à des comportements, à des accoutumances, l’accompagnement sur plusieurs séances est recommandé pour une efficacité durable. Idéalement, l’inscription aux ateliers en Soin Énergétique est recommandée, de façon à entamer de façon régulière un travail sur Soi permettant d’accélérer les prises de conscience et l’auto-guérison.

 

Le Soin Énergétique Universel est par ailleurs excellent en prévention, en raison des influences positives qu’il procure à notre système corps-esprit. Nous devenons plus efficients dans tous les domaines : clarté des pensées, créativité, prises de décision, maitrise des émotions, dépendent de notre équilibre psycho-corporel, tout comme notre santé physique. à raison d’1 ou 2 fois par an, les Soins énergétiques contribuent à préserver le plus longtemps possible cette précieuse santé (tout comme le massage tai ou le shiatsu).

 

Important : l’autonomie de santé et la liberté individuelle de chaque personne, sont au cœur des préoccupations de tout praticien en énergétique.

 

Comment se sent-on après une séance ?

On se sent réunifié, rééquilibré, régénéré et posé !

Une période de repos est tout de même nécessaire dans les trois ou quatre heures qui suivent afin de permettre l’intégration du soin. D’ailleurs à ce moment-là un petit « coup de barre » peut survenir, c’est le signe qu’il faut rapidement se poser !

Lors de certaines séances où le travail énergétique a été très intense, il est possible que la personne reçue se sente perturbée, pour une durée de quelques heures à trois jours ; mais dans ce cas-là le praticien le lui aura de toute façon signalé. Il est important d’accepter ses désagréments passagers : car le corps, en lien avec la psyché, se reconfigure, se détoxine, et prend ses nouvelles marques.

 

                   Un texte de Dominique Fenies

Si vous souhaitez utiliser ou transmettre ce texte, merci d’en citer la source, et de le reproduire dans sa totalité, merci.

Bougie, photo de Dominique

Qu’est-ce qu’un soin énergétique ?

janvier 2015 / DF - post n°1

 

Selon les concepts des médecines chinoises et ayurvédiques, une perturbation de notre santé est due à un équilibre qui a été rompu, ou encore à une énergie qui n’a pas circulé librement dans le corps, dans une zone ou dans un organe, à une circulation qui a été empêchée par un blocage. Avant que ce dysfonctionnement ne se déclare en problème de santé, il est possible durant un soin d’améliorer ou de rétablir la circulation de l’énergie aux niveaux émotionnel et vital, en dissipant les tensions, en rappelant au corps son fonctionnement optimal, la vibration d’origine des cellules (en cela le soin énergétique est précurseur de toutes les thérapies quantiques et cellulaires).

Le fait que notre conscience puisse comprendre - peu à peu ou tout à coup - ce qui n’a pas été fluide en nous, va aussi faciliter le processus… Il est toujours nécessaire de remonter à la source d’un problème si l’on veut le voir disparaître durablement. à partir de là, le praticien de santé peut accompagner chez une personne en demande un processus d’auto-guérison qui attendait patiemment son heure. Une fois la compréhension du blocage éclairée, une fois les enjeux psychologiques conscientisés, la pensée n’est plus limitée par telle ou telle croyance que l’on a pu utiliser pour se protéger – ou que l’on nous a imposée et que nous avons repris à notre compte,… - : les émotions se libèrent, l’énergie recircule comme bon lui semble, là où le besoin s’en fait sentir dans le corps, et le bien-être se rétablit peu à peu, en une séance ou en plusieurs.

 

Qu’est-ce que la polarité ?

C’est justement une technique énergétique pionnière qui vise à harmoniser l'énergie vitale dans le corps pour préserver ou améliorer la santé. Elle a été créée dans les années 1950 par le Dr Randolph Stone (1890-1981), ostéopathe et naturopathe américain, à partir de ses recherches sur les médecines du monde (occidentale, ayurvédique, chinoise,…).

Par le placement des mains sur le corps, le praticien contribue à équilibrer l’ensemble des pôles d'énergie (positif-négatif, yin-yang) de la personne allongée, et lui permet d'enclencher ses propres processus d'auto-guérison en libérant les zones de blocage et de tension.

Pour celui qui œuvre, la pratique de la polarité nécessite compassion et ouverture du cœur. Pour celui qui reçoit, c’est un ressenti très doux, qui va dans le sens d’une réappropriation progressive du corps.

 

Qu’est-ce qu’un Soin énergétique Universel ?

Imaginé par l’auteur de ce site, ce soin - et la formation qui en est le prolongement naturel - sont nés de la complémentarité de plusieurs arts et techniques, corporels et psycho-énergétiques. Ayant comme base la technique de la polarité, mais en résonnance avec les nouvelles thérapies quantiques (reiki, reconnexion, méditation) énergétiques (qi gong, tai chi) et même artistiques, il est créé dans le but d’améliorer durablement santé et bien-être. Il en résulte une thérapie énergétique cohérente, holistique, soutenue par une démarche respectueuse de l’être humain et de sa nature originelle et spirituelle.

 

Ce soin fait partie des médecines douces, non intrusives, il n’est pas en contradiction avec la médecine moderne, il ne s’oppose jamais à ses diagnostics ou ses traitements, il permet de les accompagner au mieux (et participe de ce qu’on nomme la médecine intégrative).

Une précision importante à apporter concernant le Soin Énergétique Universel : le thérapeute ne transfère pas de son énergie, il n’est pas magnétiseur, il ne «guérit» rien si la personne n’est pas dans la conscience de participer à sa propre guérison.

 

Précisément, il relance les processus naturels d’auto-guérison propres à chacun.

L’auto-guérison est une capacité que tout un chacun peut vraiment se réapproprier : si l’on y croit, et suite à une décision intérieure ferme, savoir-être et savoir-faire se conjuguent rapidement.

 

En une première étape, c’est un soin unifiant, adapté à notre époque de changement, qui équilibre les polarités (yin et yang, féminines et masculines, côté droit et gauche du corps), qui apaise rapidement le système nerveux, qui relance le système énergétique, qui régénère les tissus, qui dissipe les douleurs chroniques, qui recentre profondément, qui éclaire les enjeux psychosomatiques de notre développement d’être humain pleinement incarné, en nous redonnant un cap et une autonomie.

Car si la personne l’accepte, le thérapeute propose un accompagnement (entretiens, nombreux exercices énergétiques à pratiquer,…) en vue d’un suivi. Cela redonne la possibilité à chacun de comprendre les enjeux de sa santé, et d’y remédier ! D’entrer dans une démarche vers Soi.

 

Ainsi, la deuxième étape, si l’on désire approfondir et ouvrir encore plus d’espace à soi-même, est le suivi des formations en Soin Énergétique Universel, sous forme d’ateliers ou de week-ends : par un travail sur Soi (autopolarité, respirations énergétiques, sourire intérieur, etc.), par des exercices de ressentis, de perceptions, d’ancrages, de visualisation, par des échanges à deux ou à plusieurs (soins de polarité), par la compréhension claire des cadres théoriques de l’énergétique, cela permet à chacun d’être acteur de sa guérison. Dans un même élan, on travaille simultanément sur les autres et pour eux, en petit groupe permettant de nombreux échanges, et sur Soi. Chacun peut ainsi comprendre ses enjeux de santé et y répondre, de façon progressive, à son rythme, et développer par empathie la compréhension des enjeux de santé de son prochain.

 

                    Un texte de Dominique Fenies

Si vous souhaitez utiliser ou transmettre ce texte, merci d’en citer la source, et de le reproduire dans sa totalité, merci.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Dominique Fenies, arts et soins